Extrait succint de notre étude sur les Smart Cities en Suisse romande

10.9.2019
07
.
10
.
2019
,
Études & recherches
|
Digital
Extrait succint de notre étude sur les Smart Cities en Suisse romande
Dans le cadre d’une étude quantitative et qualitative, nous nous sommes penchés sur le concept de Smart City et son développement en Suisse romande. Nous rendons publiques certaines de nos constatations et réflexions générales.

Qu’est-ce qu’une Smart City?

Les villes intelligentes, ou Smart Cities en anglais, sont des villes favorisant les technologies de l’information et de la communication (T.I.C) pour améliorer la qualité des services urbains proposés ainsi que réduire les coûts dans une logique de consommation écologique et de transition numérique.

Améliorer l’interaction avec ses citoyens ainsi que garantir l’amélioration de leur qualité et environnement de vie sont également des buts auxquels aspirent les Smart Cities à travers trois aspects centraux: l’économie, le social et l’environnement.

Un concept récent

Le concept de Smart City a fait son apparition au début des années 2000, nourri par la « révolution numérique » qui permet d’accéder à une multitude de données, en temps plus ou moins réel. La préoccupation environnementale fait maintenant partie intégrante du concept de Smart City. Une ville ne pourrait être intelligente si elle ne s’inscrit pas dans une logique de développement durable.

Aujourd’hui, la ville 100% intelligente n’existe pas. Cependant, de nombreux projets individuels sont menés par des grandes villes dans le but de se rapprocher des Smart Cities.  

Les Smart Cities en Suisse romande

Actuellement, en Suisse romande, plusieurs projets ont vu le jour ou sont en phase de développement. Nous pouvons citer comme exemples, Pully, Montreux, Porrentruy ou encore Genève.

Chacune de ces villes possède des spécificités et des attentes propres aux caractéristiques de sa région. Le développement des projets n’est donc pas réalisé selon un modèle unique, mais toutes ces villes partagent le même but: l’optimisation, ainsi que le même moyen pour y arriver : l’utilisation de nouvelles technologies.

a. Pully et Montreux

Pour rendre la vie des citoyens plus agréable, Pully et Montreux ont misé sur les nouvelles technologies. Ces deux villes ont commencé respectivement en 2015 et en 2016 une collaboration avec Swisscom, dans le but de mieux gérer la mobilité. Le dispositif mis en place permet de tracer heure par heure les habitudes de circulation sur les grands axes publics en utilisant les données de téléphonie mobile de l’opérateur. Après analyse, ces données ont permis de distinguer les projets ayant une valeur ajoutée pour les villes en question et ceux n’étant pas pertinents, comme celui du tunnel sous la Grand-Rue de Montreux [1].

La ville de Pully a continué sa démarche en proposant un site internet nommé « Pully Smartcity » [2], présentant les divers projets sur lesquels elle concentre ses efforts. En plus de l’observatoire de la mobilité réalisé en 2015, d’autres projets comme la gestion à distance des bâtiments (MCR) ou encore l’e-commerce communal ont été mis en place depuis le lancement de cette initiative.

b. Porrentruy

Cette cité jurassienne a accueilli sept projets allant de la visualisation en temps réel de la production et consommation d’énergie à la gestion intelligente des places de parc. Le but de ces projets de différentes envergures était de faire collaborer une quinzaine d’acteurs locaux (start-up, PME et administrations) autour de cette initiative recevant le soutien non seulement du canton mais également de la Confédération et de démontrer que ce marché ne se destinait pas seulement aux grandes entreprises [3].

Tous les projets proposés n’ont pas été menés à bien mais plusieurs succès peuvent tout de même être mis à l’actif du programme. Parmi ces succès, nous pouvons citer la gestion de l’énergie des bâtiments publics, qui a demandé un financement de 200'000 francs d’investissement amorti en six ou sept ans, répondant ainsi à des besoins pratiques et financiers de la ville de Porrentruy.

c. Genève

A Genève, on ne parle pas uniquement de Smart City mais plutôt de Smart Canton. En effet, depuis début 2017, le canton de Genève travaille sur des projets dit Smart. Parmi les initiatives lancées, celle ayant retenu toute l’attention est celle des capteurs intelligents de stationnement.

Cinq cents capteurs ont été fabriqués et positionnés sur des places de parc dans le centre de Genève. Grâce à ces capteurs, des masses de données en matière de stationnement en temps réel sont récoltées. Dans un second temps, il est prévu de continuer à positionner ces capteurs dans des quartiers ou le stationnement est problématique. En effet, ce projet a pour but final d’obtenir un maillage très fin et de proposer une application facilitant la vie des conducteurs en leur indiquant en temps réel l’emplacement exact des places de stationnement libres [4].

Dans la continuité du projet d’amélioration de la vie des habitants, un autre projet pilote s’inscrivant également dans l’initiative Smart Canton consiste à mettre l’internet des objets (IoT) au service de la lutte contre le bruit [5].  En effet, grâce à la récolte en temps réel des données, il sera possible de modéliser précisément les bruits routiers dans le milieu urbain. Cela permettra de posséder de solides bases sur lesquelles poser l’évaluation de toute modification concernant l’environnement local comme la pose d’un revêtement phono-absorbant par exemple.

Les Smart Cities en Suisse romande

Actuellement, il n’y a pas encore de réelle demande de la part des consommateurs, les habitants des villes, même s’ils peuvent être sensibles à l’un ou l’autre des projets. Les consommateurs finaux, les habitants, s’expriment assez peu sur leurs attentes dans le cadre de villes intelligentes.  

Les propositions de développement viennent en très grande partie de la part des consultants et des experts dans la technologie, des communes ou encore des promoteurs de nouveaux quartiers.  

Il n’y a pas non plus de réel problème à résoudre émanant des villes suisses romandes, pour lequel une initiative de Smart City serait l’unique solution.

Pour ces raisons, les projets individuels en cours répondent rarement à une  problématique précise et ne s’inscrivent pas (encore) dans un projet global.

Il y a une croissance rapide au niveau des Smart projets individualisés portés par les communes, mais aucun ne fait partie d’une plus grande initiative.

Plusieurs villes suisses se sont réunies pour créer l’Association Smart City Hub Switzerland  [6], en partenariat avec plusieurs entreprises suisses telles que les CFF, Swisscom ou encore La Poste, dans le but de promouvoir le concept de Smart City en Suisse. Recenser les initiatives et étudier leur mise en réseau pourrait permettre de faciliter la mise en œuvre de projets Smart Cities.

Le traitement des données: un frein au développement?

Le volume de données collecté par les Smart Cities sera sans précédent. La confidentialité des données personnelles est un élément clé et les lois qui régissent la gestion des données personnelles devront vraisemblablement être adaptées. L’utilisation des objets connectés génère de plus en plus d’informations sur notre mode de vie et nos habitudes. Ces données sont récoltées mais pas toujours anonymisées. Elles sont souvent uniquement pseudonomysées et pourraient donc potentiellement être reliées à leur auteur [7].

Le futur des Smart Cities en Suisse

Les Smart Cities représentent donc à la fois des défis et des opportunités pour les urbanistes, les collectivités locales, les promoteurs et les fournisseurs de prestations.

La Suisse est régulièrement classée parmi les pays champions de l’innovation. Elle peut compter sur un savoir-faire dans tous les domaines technologiques, alimenté par l’excellence de ses universités et de son industrie. Des atouts indéniables pour développer des projets de grande envergure, s’ils sont soutenus par une volonté et une vision politique à long terme.

[1] Moreillon, S. and Moreillon, S.(2019). Les projets de villes intelligentes se déploient en Suisse. [online] Le Temps.Available at: https://www.letemps.ch/economie/projets-villes-intelligentes-se-deploient-suisse  [Accessed 5 Feb. 2019].

[2] Smart.pully.ch.(2019). Projets. [online] Available at: https://Smart.pully.ch/fr/projets/  [Accessed 5 Feb. 2019].

[3] Voir Annexe B –Projets accueillis par la ville de Porrentruy

[4] Opi.ch. (2019). [online]Available at: https://www.opi.ch/sites/default/files/Article%20FAO%20SmartCity_0.pdf  [Accessed 6 Feb. 2019].

Nikolic,D. and Nikolic, D. (2019). Le parking intelligent débarque àGenève. [online] Le Temps.Available at: https://www.letemps.ch/economie/parking-intelligent-debarque-geneve  [Accessed 6 Feb. 2019].

[5] Opi.ch. (2019).[online] Available at: https://www.opi.ch/sites/default/files/Article%20FAO%20SmartCity_0.pdf  [Accessed 5 Feb. 2019].

[6] Switzerland, S.(2019). Membres · Promoteurs · Smart City Hub. [online] Smartcityhub.ch.Available at: https://www.Smartcityhub.ch/membres.159fr.html  [Accessed 5 Feb. 2019].

[7] DPO Consulting. (2019). Smart Cities: Quels enjeux pour la protection de nos données personnelles ? - DPOConsulting. [online] Availableat: https://dpo-consulting.fr/smart-cities-enjeux-protection-de-nos-donnees-personnelles/  [Accessed 7 Feb. 2019].

Télécharger le document:

Découvrez en plus sur notre savoir-faire en

Études & recherches

Des questions?
Vous désirez prendre contact?

Nous discutons volontiers avec vous de vos attentes et de la manière dont nous pouvons vous aider.